Logo CTAQ
Logo CTAQ

Le CTAQ signifiait récemment, au gouvernement canadien, son inquiétude dans le conflit commercial entre le Canada et les États-Unis, mais partage les préoccupations du gouvernement du Canada sur les mesures prises récemment par les États-Unis, soit d’imposer des tarifs punitifs sur les importations d'acier et d'aluminium en provenance du Canada.

Le CTAQ appuie aussi l'engagement du gouvernement de défendre les travailleurs et les intérêts canadiens contre des mesures protectionnistes qui compromettent l'intégrité du système commercial mondial.

Le CTAQ est une association patronale qui représente l’industrie de la transformation alimentaire (TA) au Québec : le premier secteur manufacturier avec 29 milliards de livraisons en 2017 et le premier employeur manufacturier avec près de 70 000 emplois directs.

Les exportations de l’industrie ont été de 8,8 milliards de $ en 2017, dont 69 % vers les États-Unis. 80% des exportations sont des produits transformés. Les importations ont été de 7,1 milliards de $. Les États-Unis sont le principal fournisseur avec 21 % des importations : boissons alcoolisées, fruits frais et noix, préparations de légumes et de fruits. Les conditions climatiques très froides en hiver rendent le Québec et le Canada dépendants des importations pendant plusieurs mois par année.

Après examen de l'avis d'intention annoncée par le gouvernement du Canada d'imposer des contre-mesures en réponse à l'action commerciale américaine, nous avons réalisé que les catégories de produits alimentaires créent des incidences financières indues sur des fabricants canadiens de produits alimentaires et de boissons.

Tous les produits agroalimentaires, provenant de la chaîne d’approvisionnement américaine, visés par les contre-mesures auront un impact majeur sur l’industrie de la transformation, notamment les purées et les gelées de fruits, les bases de bouillon, la sauce soya, les mayonnaises et les vinaigrettes qui sont importées et utilisées dans la fabrication d’aliments au Canada.  Les impacts des coûts additionnels de la surtaxe sont majeurs pour certains transformateurs. On parle de plusieurs millions de $ de coûts additionnels dû à la surtaxe.

Des intrants alternatifs de remplacement ne sont pas facilement accessibles à si brève échéance. De plus, il est extrêmement difficile d’augmenter les prix de produits alimentaires au détail au Canada, ce qui rendra la situation encore plus critique et il sera impossible de récupérer ces coûts additionnels à court terme. Dans les relations commerciales entre fournisseurs (transformateurs) et distributeurs, il faut compter un minimum de 12 semaines avant qu’une hausse de prix soit acceptée par les distributeurs. Pendant cette période d’attente, ce sont les fournisseurs, majoritairement des PME, qui devront absorber ces hausses de prix et accepter des réductions de marges qui viendront imputer la capacité d’innover et d’investir.

Nous estimons qu’une augmentation de prix de 10 % aura un impact négatif sur les ventes (chute de la demande consommateur) à court et moyen terme. L’estimation de la baisse des ventes est de 15 % à 20 %. Ceci entraînera aussi une réduction de l’offre alimentaire aux consommateurs canadiens.

Certains de nos membres constatent déjà une augmentation des coûts des intrants en raison des incertitudes entourant l'ALENA et de la menace des droits de douane. L'introduction de nouveaux tarifs ne fera que nuire davantage à la compétitivité des entreprises des deux côtés de la frontière.

Le CTAQ encourage le gouvernement du Canada et ses partenaires nord-américains à mettre l'accent sur des solutions commerciales et réglementaires fondées sur des règles qui favorisent la prospérité économique et commerciale.  

Plusieurs autres grands dossiers seront actifs tout au long de l’été incluant celui de l’étiquetage sur le devant de l’emballage (FOP), le Guide alimentaire canadien, la publicité faite aux enfants, le dossier de la collecte sélective et plusieurs autres.  Nous demeurons à l’affût et nous vous informerons de l’avancement des dossiers.

Personne ressource
Personne contact

SYLVIE CLOUTIER

Présidente-directrice générale

Nouvelles associées

16 octobre

2019

30 septembre

2019

Le CTAQ et ses membres

Emploi : coordonnateur(trice) des communications

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.