Logo CTAQ
Logo CTAQ

Je veux commencer par vous souhaiter à tous une bonne et heureuse année 2020, une bonne nouvelle décennie très prospère et surtout, remplie de santé !

L'année s’annonce prometteuse en matière de nouveautés, d’opportunités et de défis. Avec l’élection fédérale derrière nous, nous nous attendons à de nouveaux dossiers du côté d’Ottawa avec des changements réglementaires additionnels aux étiquettes des produits alimentaires (le front of pack) ou encore sur la publicité faite aux enfants.

Plusieurs dossiers ont été mis de côté en raison de la campagne électorale de 2019. Avec la reprise des travaux parlementaires, d’ici la fin janvier, nous avons toutes les raisons de croire que plusieurs d’entre eux reviendront à la surface. Nous demeurons vigilants et, avec l’appui d’Aliments et Boissons Canada, nous sommes informés de tous les développements. 

Du côté provincial, nous attendons notamment le dépôt du plan d’action de la Politique bioalimentaire québécoise et le dévoilement des plans du gouvernement en matière d’élargissement de la consigne. 2019 aura été riche en termes de rencontres et de suivis des dossiers avec le gouvernement Legault.  Nous nous attendons à une année 2020 encore plus active.

Nous avons raffiné notre réflexion stratégique dans la dernière année et avons développé et  présenté au gouvernement un plan de développement de l’industrie de la transformation des aliments basé sur un financement soutenu étalé sur 10 ans.

Le CTAQ souhaite que le gouvernement du Québec annonce une Stratégie du manufacturier alimentaire d’une période de dix ans dotée d’une enveloppe d’un milliard de dollars afin de se donner les moyens d’atteindre les cibles de la Politique bioalimentaire. Les enjeux de la main d’oeuvre, de la productivité, de l’investissement, de l’innovation ou du développement des marchés domestiques et internationaux seront criant tout au long de la décennie. Notre modèle économique a pu démontrer que l’industrie alimentaire soutient la croissance économique et qu’un investissement annuel de 100 M$ se fait au bénéfice de la société. 

L’actualité nous démontre que, pour avoir une économie stable, les gouvernements doivent investir dans des valeurs sûres, piliers d’une société forte. Les faits prouvent que, pour chaque dollar investi par le MAPAQ dans la transformation des aliments, 9 $ sera investi par l’industrie. Ce dollar est déterminant sur le plan du ratio financier, car il permet aux projets de robotisation, d'automatisation et du virage numérique d'être plus rentable (meilleur ROI) et d'être accueilli favorablement par les décideurs financiers des entreprises. C’est un effet de levier primordial.

L’industrie de la transformation alimentaire doit faire partie intégrante des solutions concertées du changement tant sur le plan de l’amélioration de l’offre que sur le plan du gaspillage alimentaire et du développement durable.

 

Nouvelles associées

18 novembre

2020

12 novembre

2020

Le CTAQ et ses membres

TELUS Agriculture est maintenant lancé

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.