Logo CTAQ
Logo CTAQ

Comme vous le savez, l’élection fédérale se tiendra le 21 octobre prochain.  C’est une occasion privilégiée pour les entrepreneurs et les entreprises du secteur de la transformation des aliments et des boissons de poser des questions et d’exprimer leurs enjeux et attentes de façon à influencer les orientations et politiques fédérales à venir. 

Nous vous encourageons à contacter les candidats de vos circonscriptions en leur écrivant et les interpeller sur vos enjeux.  Durant leur campagne, les candidats sont habituellement bien disposés à rencontrer les entreprises et à visiter différents lieux où ils ont l’occasion de serrer des mains. 

Ce n’est pas une campagne très captivante à ce jour… et les plateformes des différents partis concernant les enjeux de l’agroalimentaire ne sont pas encore connues. 

L’appui des décideurs et acteurs politiques à notre industrie est important. Dans le contexte où 70 % de tout ce qui est produit au Québec est transformé par des entreprises d’ici, nous voulons nous assurer que l’ensemble des candidats se saisissent également de l’importance de notre secteur comme d’un complément essentiel à la production agricole, apportant une énorme valeur ajoutée aux produits, ainsi qu’au développement de l’industrie bioalimentaire québécoise. Nous demandons aux candidats et aux prochains décideurs qu’ils traitent des enjeux liés à la transformation des aliments de manière prioritaire pour en faire des vecteurs de richesse collective, de productivité, de compétitivité, de fierté et de création d’emplois.

Nous ne le répéterons jamais assez : le secteur de la transformation alimentaire est l’un des vecteurs d’emploi les plus dynamiques au Québec et au Canada. Et le manque de main-d’œuvre est un facteur de risque important pour la compétitivité de nos entreprises. L’industrie alimentaire est le premier employeur du secteur manufacturier au Québec.  Les besoins de travailleurs en usine, de ressources spécialisées et de gestionnaires doivent répondre à des politiques claires. Bien que nous reconnaissons que le facteur de l’immigration soit incontournable, ce dernier doit s’inscrire dans une démarche intégrée incluant les compétences, la productivité au travail et l’intégration de travailleurs étrangers dans le contexte de l’occupation du territoire et de la diversité culturelle. C’est l’ensemble de l’écosystème de l’industrie alimentaire qui est touché par la pénurie de main-d’oeuvre et nous devons passer en mode actions pour répondre rapidement aux besoins actuels.

Nous voulons que les partis s’engagent à supporter l’industrie de la transformation alimentaire à la hauteur de son apport économique et social et à reconnaître son réel impact dans l’économie et la société. Pour donner suite au rapport Barton*, l’industrie alimentaire doit enfin être incluse dans le modèle de développement économique actuel.

Nous encourageons fortement toutes les entreprises de transformation alimentaire à contacter leurs candidats afin de leur faire part des priorités de notre secteur. Le CTAQ pourra vous appuyer dans vos démarches, si nécessaire.  

Ainsi, nous avons créé des outils qui vous aideront dans vos démarches auprès de vos candidats régionaux. Vous pouvez les consulter en cliquant sur la page suivante, réservée aux membres CTAQ uniquement. 

 

* Voici les documents sur les travaux de la Conseil consultatif en matière de croissance économique - le rapport Barton :

 

Nouvelles associées

14 novembre

2019

29 octobre

2019

24 octobre

2019

Le CTAQ et ses membres

L’an 1 de la légalisation du cannabis : état des lieux

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.