Logo CTAQ
Logo CTAQ

Le Premier ministre Justin Trudeau a dévoilé hier, le 20 novembre, la composition de son nouveau cabinet paritaire formé de 36 ministres. Pour son deuxième mandat, le Premier ministre a confirmé trois nouveaux visages au sein du cabinet et cinq nouveaux portefeuilles.  Huit ministres conservent leur siège et pour la majorité des autres ministres, il s’agit d’un jeu de chaises musicales. On parle d’un cabinet de la continuité.

Le Québec a deux ministres de plus (de 8 à 10) que dans le cabinet précédent, et plusieurs détiennent des postes-clés au sein du nouveau gouvernement. Le Premier ministre a aussi reconfirmé Mme Marie-Claude Bibeau dans ses fonctions de ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Canada.  

Nous accueillons très favorablement le retour de l’honorable Marie-Claude Bibeau dans ses fonctions. Rappelons que Mme Bibeau est députée de Compton—Stanstead et occupe le poste à l’Agriculture et l’Agroalimentaire depuis le 1er mars 2019.  Nous voulons en profiter pour féliciter tous les membres du nouveau cabinet Trudeau et tout particulièrement Mme Bibeau dont le retour était souhaité par l’industrie alimentaire.

Les dossiers de pénurie de main-d’oeuvre, de capitalisation des entreprises, de modernisation réglementaire, de l’innovation, de l’accès aux marchés, de la Politique Alimentaire, de l’environnement, de l’étiquetage des produits alimentaires, du marketing fait aux enfants, de la réciprocité des produits alimentaires importés sont quelques-unes des priorités sur lesquelles le CTAQ souhaite collaborer avec la ministre Bibeau, ses collègues et ses collaborateurs.

Il est important de souligner l’arrivée de l’honorable Patty Hajdu, députée de Thunder Bay en Ontario, à titre de ministre de la Santé.  Elle possède une expérience de travail en santé publique sur des enjeux telles que l'itinérance, la toxicomanie et la prévention des méfaits.  Santé Canada est un ministère de réglementation important qui est responsable des règlements qui régissent les produits alimentaires et les produits de consommation. Nous souhaitons que la nouvelle ministre de la Santé puisse insuffler au ministère les priorités qui appuieront la volonté de notre industrie, soucieuse d’accompagner la population canadienne dans les choix qui guident sa consommation alimentaire quotidienne. Nous avons, à ce sujet, plusieurs dossiers « en attente » au ministère de la Santé.

Pendant la campagne électorale, la plateforme du Parti libéral proposait, spécifiquement pour les entreprises agroalimentaires, de simplifier les services et accroître les investissements pour aider les producteurs et les transformateurs d’aliments du Canada à prospérer et à croître. On parle d’une aide accrue et plus rapide en fusionnant les services financiers et consultatifs actuellement répartis entre plusieurs organismes pour les regrouper sous Financement agricole Canada, qui verra son mandat élargi et renforcé. La nouvelle entité, Développement agricole et alimentaire Canada, servira de point de service unique pour aider tous les secteurs de l’économie alimentaire du Canada à se développer, à croître et à exporter vers de nouveaux marchés. 

Cette nouvelle entité aura une capacité de prêt en capital accrue de 5 G$ par année. Le Parti libéral s’est aussi engagé à veiller à ce que les agriculteurs des secteurs soumis à la gestion de l’offre obtiennent l’aide dont ils ont besoin pour réussir. Pour consulter les positions de chaque parti pendant la dernière campagne électorale spécifiques à l’agroalimentaire, veuillez consulter le tableau comparatif préparé par le CTAQ.

Rappelons que la gouvernance d’un gouvernement minoritaire demande plus de mobilisation et de négociations afin d’obtenir un appui ponctuel des autres partis ou de députés pour adopter un projet de loi, puisque chaque vote nécessite une majorité en chambre. Les députés d’arrière-ban, qui n’ont que peu ou pas d’influence sous un gouvernement majoritaire, ont beaucoup plus de pouvoir en période de gouvernement minoritaire. Un gouvernement minoritaire est aussi un gouvernement qui n’a pas les coudées franches et qui risque d’être défait à la moindre occasion, sur un vote du budget par exemple. Cela signifie que les engagements électoraux du Parti libéral ne seront pas nécessairement réalisées dans ce nouveau mandat.

Souhaitons au nouveau gouvernement un mandat prospère. Le CTAQ offre sa collaboration pour l’avancement des enjeux manufacturiers et plus précisément ceux de l’industrie alimentaire.  

Encore une fois, toutes nos félicitations à tous les membres de ce 29e cabinet fédéral.

 

 

Sylvie

Nouvelles associées

28 novembre

2019

21 novembre

2019

Le CTAQ et ses membres

Mission économique du Québec à Hannover Messe 2020

21 novembre

2019

Le CTAQ et ses membres

Réforme de l’immigration

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.