Logo CTAQ
Logo CTAQ

Il aura fallu trois jours de débats à la Chambre des communes pour que le projet de loi C-29 soit adopté aux petites heures du matin, ce jeudi 29 avril. Les députés conservateurs ont appuyé le gouvernement libéral minoritaire afin d’adopter la loi C-29 par un vote de 255 à 61.

Avant d’entrer en vigueur, la loi C-29 devra être adoptée au Sénat, où elle sera débattue vendredi.

La loi C-29 impose une solution négociée avec l’aide d’un médiateur qui sera soit choisi par les deux parties, soit imposé par le gouvernement si ces dernières ne s’entendent pas. Le médiateur choisi aura ensuite 90 jours pour régler les litiges et pour parvenir à un consensus ou à un compromis. Si le différend perdure, le médiateur pourra trancher entre les propositions finales des deux parties ou alors imposer une décision arbitrale après les avoir entendues.

Tous les acteurs industriels, dont le CTAQ, ont fait pression sur le gouvernement fédéral afin, entre autres, de protéger la chaîne d’approvisionnement alimentaire du pays, le port de Montréal étant un maillon essentiel de l’ensemble des chaînes d’approvisionnement au Québec, de l’industrie lourde jusqu’au matériel médical.

Une grève au port de Montréal touche plus de 6000 entreprises du Grand Montréal actives en transport et logistique, ou qui dépendent de l’activité du port. Au total, près de 250 000 emplois dans le Grand Montréal et 273 000 emplois en Ontario sont touchés par un mouvement de grève.

Nouvelles associées

27 juillet

2021

22 juillet

2021

Industrie

Une saine concurrence

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.