Logo CTAQ
Logo CTAQ

Le budget provincial de mars a mis la table pour la Politique bioalimentaire qui a été dévoilée le 6 avril dernier.  Cette politique, sous le thème “Alimenter notre monde” était attendue depuis plusieurs années par le CTAQ et nous sommes satisfaits de constater que plusieurs de nos propositions et pistes de solution ont été prises en compte pour son élaboration.

Je veux profiter de l’occasion pour remercier le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), M. Laurent Lessard, d’avoir pu prendre la balle au bond pour livrer cette Politique comme prévu.  M. Lessard a su récupérer une situation délicate laissée par son prédécesseur et mobiliser l’industrie autour d’un projet commun.

Il s’agit d’une politique avec des cibles ambitieuses. Il faudra beaucoup de coordination et de collaboration entre tous les acteurs des secteurs publics et privés pour atteindre les objectifs d’ajouter 10 milliards de dollars de contenu québécois dans les produits bioalimentaires achetés au Québec et 3 milliards additionnels en investissements, d’ici 2025. Le CTAQ s’attend à jouer un rôle prépondérant dans la mise en place de ces mesures, conjointement avec les autorités gouvernementales, et ce,  au bénéfice de l’industrie alimentaire.

Rappelons que l’industrie de la transformation des aliments et boissons représente 28 milliards de dollars de livraisons manufacturières et plus de 1 600 entreprises réparties sur l’ensemble du territoire.  Il est essentiel de garder l’ambition de développer un secteur prospère et durable, afin de continuer de répondre aux attentes des consommateurs et à la demande mondiale accrue pour des aliments.

La Politique repose sur quatre grandes orientations :

  • Une offre de produits répondant aux besoins des consommateurs
  • des entreprises prospères, durables et innovantes
  • des entreprises attractives et responsables
  • et des territoires dynamiques contribuant à la prospérité du bioalimentaire.

Elle vise aussi à augmenter la part des entreprises agricoles et de transformation alimentaire québécoises ayant implanté des pratiques d'affaires responsables et améliorer la valeur nutritive des aliments transformés au Québec.

En plus des orientations et des cibles, un secrétariat qui coordonnera les projets et efforts entre le MAPAQ et les autres ministères concernés incluant le MÉSI doit être mis sur pied.

Finalement le ministre a procédé au dépôt du projet de loi 172, qui modifie la Loi sur le MAPAQ et propose l’introduction, dans cette loi, de nouvelles dispositions concernant les mécanismes de mise en œuvre de la Politique.  Cela répond à notre préoccupation première qui était la pérennité de cette politique au-delà des élections.

Le CTAQ s’attend à participer aux consultations particulières dont les dates devraient être annoncées incessamment.

Tous les programmes ne sont pas encore tout à fait finalisés et nous avons des questions qui restent en suspens, mais sommes satisfaits d’être sur la bonne voie afin d’avoir une vision pour cet important secteur.

Personne ressource
Personne contact

SYLVIE CLOUTIER

Présidente-directrice générale

Nouvelles associées

16 octobre

2019

30 septembre

2019

Le CTAQ et ses membres

Emploi : coordonnateur(trice) des communications

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.