Logo CTAQ
Logo CTAQ

Alors que la période estivale bat son plein et que les candidats aux élections s’activent, il nous importe de démontrer l’importance du secteur de la transformation alimentaire et la place prépondérante que prennent nos entreprises dans le paysage économique de toutes les régions du Québec, et ce, au bénéfice de toute la société.

Un levier de l’économie majeur

Notre secteur représente 29 milliards $ de chiffre d’affaires, près de deux fois les livraisons manufacturières de l'aéronautique, ce qui en fait le secteur économique le plus dynamique en termes d’emplois avec ses 70 000 emplois directs. Nous contribuons au produit intérieur brut à la hauteur de 7,7 milliards $ et de plus de 3,3 milliards $ en contribution à la société québécoise en revenu de taxation et de parafiscalité.

En 2017, les exportations de l’industrie ont été de 8,8 milliards $, dont 69 % vers les États-Unis. 80 % des exportations sont des produits transformés et les importations ont été de 7,1 milliards $. Les États-Unis sont le principal fournisseur de notre industrie avec 21 % des importations: boissons alcoolisées, fruits frais et noix, préparations de légumes et de fruits. Les conditions climatiques en hiver rendent le Québec et le Canada dépendants des importations pendant plusieurs mois par année.

Diversifiée et créative, notre industrie est ancrée dans toutes les régions du Québec et est non seulement un moteur économique majeur, mais elle représente également un sentiment de fierté pour ses employé(e)s ainsi que pour les habitants de nos régions. Les entreprises s’impliquent au sein de leurs communautés dans des activités culturelles, sportives et éducatives et sont un véhicule d’intégration majeur dans le paysage actuel.

Un secteur méconnu de la population

Bien qu’en moyenne, les Québécois mangent trois fois par jour, la méconnaissance du secteur permet toutes sortes d’interprétation souvent basées sur des opinions plus que sur des faits. Le secteur alimentaire est tout simplement tenu pour acquis.

Pourtant, les défis auxquels nous devons faire face sont majeurs et peuvent, à terme, avoir un impact sur le rendement de nos entreprises et parallèlement sur l’économie de nos régions. La presse négative dont les aliments sont trop souvent la cible, fait mal à tous ces entrepreneurs qui ont à cœur le développement d’un secteur qui s’adapte au changement et aux exigences de la population. Au Québec, 2 400 établissements de transformation alimentaire sont répartis sur l’ensemble du territoire.  85 % de ces entreprises sont de très petites à moyennes tailles, parfaitement intégrées dans leurs milieux et dont les valeurs reflètent celles de leur communauté.

Les défis de main-d’œuvre, d’innovation, de financement et de développement de marchés ainsi que la compétition internationale sont des enjeux qui alimentent l’inquiétude chez nos entrepreneurs. Les négociations de traités de libre-échange et autres accords doivent ouvrir de nouveaux marchés pour les produits canadiens qui ont une réputation irréprochable sur les marchés étrangers et sont garants d’un sceau de qualité élevé. Il s’agit autant de défis que d’opportunités pour nos entrepreneurs d’ici.

Liste d’épicerie

Pour pallier ces défis, le secteur de la transformation alimentaire interpelle les politiciens de tout horizon à supporter ce secteur trop souvent ignoré en s’engageant à assurer le support nécessaire au déploiement des entreprises et en lui attribuant un appui important du ministère à vocation économique et industrielle pour accentuer le potentiel manufacturier de l’industrie. Aussi, que l’industrie fasse partie intégrante des discussions en matière de développement économique pour le Québec au même titre que l’aéronautique, les nouvelles technologies, les jeux vidéo ou l’aluminium et qu’un plan stratégique lui soit attribué. Également, nous désirons être partie prenante des discussions en matière de santé. Nous souhaitons un plus grand support pour favoriser le transfert familial des entreprises et surtout, avoir un appui financier à la hauteur des livraisons manufacturières de l’industrie.

Nous voulons nous assurer que les candidats aux prochaines élections se saisissent de l’importance de notre secteur. La transformation des aliments est un vecteur de fierté, de création d’emploi et de richesse collective et au-delà des idées préconçues, agit comme levier de l’économie du Québec.

Nous sommes fiers de faire partie de la vie de millions de Québécois et Québécoises chaque jour et nous désirons poursuivre notre engagement à offrir des produits variés et de qualité pour ainsi contribuer efficacement à la santé économique du Québec.

Sylvie Cloutier
Présidente-directrice générale

Nouvelles associées

14 novembre

2019

29 octobre

2019

24 octobre

2019

Le CTAQ et ses membres

L’an 1 de la légalisation du cannabis : état des lieux

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.