Logo CTAQ
Logo CTAQ

Le ministre des Finances, M. Éric Girard, a présenté Le point sur la situation économique et financière du Québec de l’automne 2019 du gouvernement du Québec. 

Les grands gagnants de ce mini-budget sont les familles :

  • Bonification de l’allocation pour les familles pour atteindre 750 $ pour une famille avec 2 enfants et 1 500 $ pour une famille de 3 enfants. Dès janvier 2020, 679 000 familles recevront en moyenne 779 $ de plus par année. 
  • Le retour au tarif réduit pour les services de garde pour enfant (8,25 $ par jour par enfant) rétroactivement au 1er janvier 2019, soit une économie de 1100 $ pour 140 000 familles. 
  • Baisse des tarifs de stationnement des établissements de santé : entre 7 et 10 $ et gratuité des deux premières heures dès le printemps 2020. 
  • Le ministre des Finances a annoncé 857 M$ de nouvelles dépenses pour l’année financière en cours. 

En 2019, l’économie du Québec a une performance enviable à + 2,4 %, mieux que le Canada (+1,6 %). Pour 2020, les prévisions sont de +1,8 % pour le Québec et de +1,6 % pour le Canada. 

En 2019, environ 80 000 emplois devraient être créés et le taux de chômage devrait baisser à 5 %. Une pleine utilisation de la main-d'œuvre disponible sera nécessaire pour soutenir la croissance économique. 

Malgré cette belle performance économique, l’écart de productivité entre le Québec et l’Ontario demeure. Le ministère en arrive à la conclusion que, pour éliminer l’écart de niveau de vie avec l’Ontario en 25 ans, il faudrait que le Québec enregistre une croissance annuelle moyenne de la productivité de 1,2 %. Entre 2009 et 2018, la productivité a progressé de 0,5 % en moyenne annuellement.  Pour y arriver, la hausse annuelle moyenne du PIB réel s’élèverait ainsi à 2,1 % pour la période de 2019 à 2043. Ainsi, une performance économique exceptionnelle sera nécessaire pour que le Québec rattrape le niveau de vie de l’Ontario. 

Le surplus budgétaire prévu en 2019-2020 est de 4 G$ et de 1,4 G$ après distribution dans le Fonds des générations. Ce montant permettra de faire face à un ralentissement possible de l’économie, qui pourrait donner lieu à une croissance moindre que prévu des revenus, de lutter contre les changements climatiques, et de réduire la dette dans un contexte où, malgré l’atteinte plus rapide que prévu des objectifs de réduction de la dette, le Québec demeure la deuxième province la plus endettée. En effet, en date du 31 mars 2019, le poids de la dette nette du Québec s’établissait à 39,7 % du PIB, comparativement à 30,3 % pour la moyenne des provinces canadiennes. 

Le Programme de rabais d’électricité pour favoriser le développement des serres sera adapté et administré par le MAPAQ (Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation) à compter du 1er janvier 2020 afin de le rendre accessible à toutes les serres commerciales du Québec, sans égard au fournisseur d’électricité.

D’autres initiatives sont annoncées pour les municipalités (1,1 G$), le soutien aux médias écrits (188 M$) et la modernisation de l’industrie du taxi (144 M$). 

Pour accroître le potentiel de l’économie, le gouvernement s’est donné comme objectif de créer de la richesse et d’accroître le potentiel économique du Québec en agissant sur les déterminants de la croissance que sont les investissements privés, la participation au marché du travail, l’entrepreneuriat et l’innovation. À cet égard, le gouvernement a déjà posé des gestes, notamment par la réforme d’Investissement Québec (IQ) pour en faire un véritable moteur pour l’économie du Québec et la mise en place de l’amortissement accéléré pour encourager les entreprises à investir afin d’augmenter leur productivité. La nouvelle mission d’Investissement Québec sera de participer activement au développement économique du Québec, à stimuler l’innovation, la croissance, l’investissement local et étranger, les exportations et la création d’emplois à haute valeur ajoutée dans toutes les régions du Québec.

Afin d’inciter les travailleurs à demeurer sur le marché du travail, le gouvernement a instauré la bonification du crédit d’impôt pour la prolongation de carrière des travailleurs d’expérience en plus de l’instauration d’un congé fiscal sur la masse salariale des employeurs qui emploient des travailleurs de 60 ans et plus. 

Si vous avez des questions ou des commentaires, veuillez contacter Dimitri Fraeys à dimitrifraeys@conseiltaq.com ou par téléphone au 450-349-1521 poste 207.

Personne ressource
Personne contact

DIMITRI FRAEYS

Vice-président, Innovation et Affaires économiques

Nouvelles associées

28 novembre

2019

21 novembre

2019

Le CTAQ et ses membres

Un gouvernement de la continuité

21 novembre

2019

Le CTAQ et ses membres

Mission économique du Québec à Hannover Messe 2020

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.