Logo CTAQ
Logo CTAQ

Depuis le 25 juin et pour une durée indéterminée, la Chine a suspendu toutes les importations de viandes de bœuf et de porc en provenance du Canada.

L’annonce de la suspension des importations de viandes de bœuf et de porc en provenance du Canada fait suite à la découverte de certificats d’exportation qui auraient été falsifiés. L’Agence canadienne d’inspection des aliments procède à une enquête interne pour déterminer si ces allégations sont fondées et la Gendarmerie royale du Canada s’est saisie du dossier.

Les autorités chinoises, suite à une analyse ayant révélé la présence de ractopamine dans la viande de porc, avaient déjà suspendues certaines importations de porc le 19 juin dernier.

Les impacts économiques sur l’industrie seront importants si cette situation continue. En effet, le Québec, avec le Manitoba et l’Ontario, est l’une des trois provinces qui fournissent l’essentiel de la production de porc au Canada et 70 % du porc produit au Québec est destiné à l’exportation.

Le Québec a diversifié ses exportations et se positionne avantageusement depuis quelques années sur les marchés asiatiques du Japon et de la Chine.  La Chine représente 17 % des exportations totales de porc du Québec et son marché totalise des ventes de 283 M$/année (2018).

Nouvelles associées

21 novembre

2019

Règlementation

CNESST : Plusieurs changements réglementaires

24 octobre

2019

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.