Logo CTAQ
Logo CTAQ

Les manno-oligosaccharides sont considérés comme des fibres prébiotiques. Ceux-ci, non digestibles par les voies digestives supérieures, sont plutôt utilisés par le microbiote intestinal. Aucun pouvoir sucrant par rapport au saccharose n’est répertorié dans la littérature. On peut les utiliser pour remplacer une partie du sucre dans les aliments préparés.

Un peu de vocabulaire pour s’y retrouver

Dans la fiche d’information no 6 intitulée « Les oligosaccharides au pouvoir sucrant, partie I : les fructo-oligosaccharides (FOS) », on trouvera des explications sur la place qu’occupent les oligosaccharides dans la grande famille des glucides.

Description des manno-oligosaccharides (MOS)

Les manno-oligosaccharides sont des glucides généralement constitués de 3 à 10 monosaccharides mannose ou de 2 à 9 monosaccharides mannose avec un monosaccharide glucose en fin de chaîne. Cependant, les préparations commerciales sont composées d’un mélange de molécules réunissant entre 2 et 5 mannoses avec parfois un glucose en fin de chaîne. On les appelle aussi : mannane-oligosaccharides, mannan-oligosaccharides ou mannose-oligosaccharides.

On retrouve les MOS naturellement dans la farine de konjac (fruit originaire du sud-est de l’Asie), dans la gomme de guar, dans la gomme de caroube, dans la graine de sésame et dans plusieurs microorganismes. En production industrielle, on divise les MOS en deux groupes selon la méthode utilisée : les alpha MOS proviennent de l'hydrolyse de parois des levures et sont utilisés en alimentation animale. Les bêta MOS proviennent de l'hydrolyse enzymatique de la gomme de konjac, de la gomme de guar et de la gomme de caroube.

Considérés comme une source de fibres prébiotiques, donc non digestibles (pratiquement aucune calorie et aucune répercussion sur la glycémie sanguine), ils sont plutôt fermentés par les bactéries du microbiote intestinal. En effet, les bactéries intestinales, en particulier les bifidobactéries, bénéficient de l’ingestion des MOS. Aucune dose maximale recommandée n’a été trouvée dans la littérature.

Les différentes préparations commerciales contiennent entre 70 et 90 % de MOS. Celles répertoriées dans la littérature existent sous forme de poudre.

Nouvelles associées

12 mai

2022

Santé et nutrition

Nouvelle ressource du Guide alimentaire canadien

12 mai

2022

14 avril

2022

Santé et nutrition

Les xylo-oligosaccharides – Fiche d’information #9

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.