Logo CTAQ
Logo CTAQ

Le mois d’avril aura été exactement ce que le premier ministre François Legault avait prévu concernant la pandémie : « Avril sera le mois de tous les dangers »…  Après avoir procédé à quelques réouvertures et annoncé des atténuations de certaines consignes dans les zones rouges, le gouvernement a fait marche arrière dès le début du mois. Une période encore difficile pour plusieurs restaurateurs, hôteliers, commerçants et pour les citoyens en général. Qui aurait imaginé en mars 2020 qu’on serait encore là en avril 2021 ! 

Certaines provinces canadiennes ont perdu le contrôle et cette troisième vague de la pandémie est plus virulente que jamais. L’Ontario, l'Alberta et la Nouvelle-Écosse se retrouvent en confinement total et certaines frontières sont maintenant fermées et réservées aux services essentiels uniquement. 

Bien que la campagne de vaccination au Québec évolue au rythme de la disponibilité des doses, nous sommes encore loin d’une reprise complète des activités. Selon la santé publique canadienne, au moins 75 % des adultes doivent être vaccinés pour retrouver collectivement une certaine normalité. Cet objectif devrait être possiblement atteint cet été. Je ne peux que vous encourager à vous faire vacciner contre la COVID-19 et ainsi, faire votre part pour ralentir sa progression, sinon l’éradiquer. Je me permets aussi de vous encourager à convaincre vos proches à faire de même et se faire vacciner lorsque leur tour viendra. 

À l'instant où j’écris ces lignes, le ministre de la Santé vient d’annoncer l’ouverture planifiée de la vaccination à tous les groupes de la population d’ici le milieu de mai. Vous trouverez ce plan de match ici 

Le CTAQ a fait plusieurs représentations pour faire reconnaître les travailleurs de l’agroalimentaire comme prioritaires dans la séquence de vaccination - après les personnes vulnérables, à risques, et les travailleurs de la santé, bien sûr. Mais en raison du nombre limité de doses de vaccins disponibles, seuls les travailleurs étrangers temporaires et les travailleurs des abattoirs font partie de la liste prioritaire à ce jour. Il est important de rappeler que les gouvernements ont demandé aux travailleurs de l'agroalimentaire de rester sur la ligne de front et d’assurer l'approvisionnement alimentaire tout au long de cette difficile crise pandémique. Les gouvernements doivent reconnaître la contribution exceptionnelle de ce groupe de travailleurs et les prioriser pour les protéger, et leurs proches, des risques qu’ils courent tous les jours. 

Nous avons aussi eu droit dans les dernières semaines au premier budget fédéral en deux ans. Comptant un peu plus de 700 pages, le budget propose de nombreux programmes, y compris un certain nombre d’engagements liés au développement des compétences et au soutien aux investissements et à l’innovation pour notre secteur. Le gouvernement minoritaire de Justin Trudeau a survécu lundi soir dernier à un vote de défiance sur le budget au parlement, éloignant la perspective d'élections anticipées dès ce printemps. Le budget doit encore être approuvé par le Sénat, une formalité attendue rapidement.

Dans la foulée du budget fédéral, des investissements supplémentaires de 84 M$, pour les 3 prochaines années, dans l’Agence canadienne d’inspection des aliments pour maintenir les inspections pendant la COVID ont été annoncés.

Finalement, le 26 avril, les 1150 débardeurs du Port de Montréal ont commencé une grève générale illimitée. Dès le lendemain, le gouvernement fédéral déposait une loi spéciale les forçant à retourner au travail. La loi C-29 confère notamment au médiateur-arbitre le pouvoir d’imposer l’arbitrage comme mode de règlement des questions que la médiation n’aura pas permis de régler. 

La loi spéciale C-29 a été adoptée dans la nuit du 28 au 29 avril, avec l’appui des députés conservateurs. La dernière étape avant son adoption finale, et donc son entrée en vigueur, est l’adoption de cette loi par le Sénat, ce qui devrait être chose faite ce vendredi 30 avril.

En plus des enjeux quotidiens de la COVID-19, la modernisation de la collecte sélective et de l’élargissement de la consigne et les enjeux de l’ACIA, ces dernières semaines auront été remplies de rebondissements de toutes sortes pour votre association. 

 

Nous demeurons alertes et vigilants et continuerons à vous garder informés.

 

Sylvie

Nouvelles associées

27 juillet

2021

22 juillet

2021

Le CTAQ et ses membres

Une saine concurrence

22 juillet

2021

Le CTAQ et ses membres

Formation en boucherie industrielle

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.