Logo CTAQ
Logo CTAQ

GRANBY, QC, le 16 sept. 2019 - Depuis plusieurs années, l'Association des éleveurs de canards et d'oies du Québec (AECOQ) dénonce le manque d'uniformité entre les règles appliquées en Hongrie et celles exigées pour l'élevage et la transformation de canards canadiens.

Selon M. Sébastien Lesage, président de l'AECOQ, la situation est alarmante pour l'industrie canadienne du canard qui voit une part de marché grandissante être accaparée par les produits importés (surtout hongrois). Les producteurs et transformateurs sont d'avis que les exigences en termes de normes de qualité sont insuffisantes pour garantir un niveau de qualité identique à celui exigé des producteurs et transformateurs canadiens et qu'il s'agit d'une compétition déloyale.

Le nombre de produits ne respectant pas les exigences canadiennes se retrouve en grande quantité sur les marchés canadiens. Un nombre important de défauts répertoriés sur les produits hongrois indique clairement qu'il n'y a pas d'équivalence dans les normes d'abattage et de transformation entre le Canada et la Hongrie. L'association a pourtant effectué des plaintes sur ces produits non conformes sans que l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) ne les retire du marché. Qu'il s'agisse de présence de glandes, de plumes, de poumons, de poids du produit non conforme, il est essentiel de spécifier qu'aucun produit canadien présentant cette quantité de défauts n'aurait pu atteindre les étalages des épiceries. Les mesures appliquées dans les usines canadiennes doivent impérativement être en place des usines de tout produit importé, notamment le canard de Hongrie. Le Canada se targue d'offrir à sa population une qualité irréprochable d'aliments et demande à l'ACIA d'appliquer des normes sévères, mais actuellement c'est deux poids, deux mesures.

Le respect des normes canadiennes exige des investissements importants en plus de la nécessité d'embaucher environ 20 % plus d'employés pour satisfaire aux exigences canadiennes.

L'AECOQ a rencontré l'ACIA à plusieurs reprises et a demandé des vérifications plus rigoureuses à l'entrée des denrées alimentaires au Canada ainsi que des audits réguliers dans TOUTES les usines hongroises qui exportent au Canada.

L'AECOQ regroupe, concerte et représente les producteurs de canards et d'oies du Québec pour assurer la promotion de l'industrie et la défense des intérêts de ses membres. Sa vision est d'accroitre le volume de production des éleveurs de canards et d'oies du Québec en misant sur des pratiques, des normes et des politiques qui, tout en maintenant la qualité des produits, favoriseront un meilleur positionnement concurrentiel et la rentabilité de l'industrie.

 

Renseignements: Sébastien Lesage, 418 881-2729, Président, AECOQ

Personne ressource
Personne contact

CHRISTINE JEAN

Vice-présidente, Services techniques et réglementaires

Nouvelles associées

26 septembre

2019

Règlementation

FDA : Modernisation des standards d’identité

26 septembre

2019

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.