Logo CTAQ
Logo CTAQ

Le CTAQ a consulté ses membres transformateurs alimentaires dans le but de transmettre aux autorités publiques les renseignements pertinents sur l’impact économique réel du blocus du réseau ferroviaire qui dure depuis plusieurs semaines. Le CTAQ tient à ce que le bureau du premier ministre canadien et les ministres concernés par cette situation soient pleinement au fait des impacts sur notre industrie.

Une solution rapide est nécessaire puisque les pénuries de certains intrants - ingrédients, propane et contenants alimentaires, entre autres - ont des retombées réelles et néfastes sur l’industrie, sur les consommateurs et sur l’économie.  Sans compter que plusieurs entreprises n’ont plus la capacité d’exporter leurs produits.

Au moment de rédiger ces lignes, le transport ferroviaire n’est toujours pas rétabli malgré une injonction présentée aux manifestants plus tôt cette semaine. Même si toutes les barricades disparaissaient dans les prochaines heures, cela prendrait des semaines pour que l’activité économique du pays revienne à la normale, selon le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau. 

« Il y a des conséquences qu’on ne verra pas pour plusieurs mois dû au fait qu’il y a eu des ralentissements, des délais, des mises à pied. Éventuellement, plus tard cette année, quand on aura les statistiques des différentes entreprises et des compagnies de chemin de fer, on aura une meilleure idée », a-t-il expliqué. 

Rappel des faits.

C’est un conflit opposant une partie de la nation autochtone Wet’suwet’en, basée en Colombie-Britannique, et les promoteurs du projet de gazoduc Coastal GasLink,qui est au cœur du blocus ferroviaire au Canada.

Les chefs héréditaires du peuple Wet’suwet’en demandent au gouvernement canadien le retrait des agents de la GRC de leur territoire et de mettre un terme au projet de construction d’un gazoduc, de la Coastal GasLink, sur leurs terres ancestrales.

À noter qu’il n’existe pas de front commun chez les nations autochtones, les chefs élus, en faveur du projet, étant opposés aux traditionalistes tant chez les Wet’suwet’en que chez les Mohawks du Québec et de l’Ontario.

Le premier ministre avait insisté sur l'importance de résoudre la situation de manière pacifique et de poursuivre un dialogue sur ces enjeux dans un esprit de réconciliation. Cette stratégie s’est avérée infructueuse.

Au terme d’une conférence téléphonique tenue le 19 février, les premiers ministres provinciaux ont demandé à rencontrer le premier ministre canadien pour discuter de la manière de mettre fin aux manifestations en cours et aux perturbations ferroviaires. Les conservateurs ont fait inscrire une motion de l’opposition au Feuilleton des avis pour « Que la Chambre demande au directeur parlementaire du budget de présenter, au plus tard le 31 mars 2020, un rapport quantifiant les répercussions financières des perturbations actuelles des services ferroviaires sur les particuliers, les entreprises et l’économie canadienne. »

Nouvelles associées

18 juin

2020

Industrie

De solides collaborations

18 juin

2020

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.