Logo CTAQ
Logo CTAQ

Le bond des postes vacants au Québec montre que la pénurie de main-d’œuvre s’accentue, avec quelques constats plus notables.

La vigueur du marché du travail est en hausse sur douze mois mais demeure bien en dessous de son niveau pré-pandémique. Le chômage de longue durée est de loin le moins performant de l’indice de vigueur : bien qu’il ait diminué sur un mois, il reste 2,5 fois plus important que le niveau de février 2020.

Le taux de chômage diminue sur un an et sur un mois, et les données mensuelles de juillet 2021 l’affichent à 5,8 %, un niveau qui reste plus élevé qu’en février 2020 (4,5 %) mais qui se rapproche de la moyenne annuelle de 2018 de 5,5 %.

La sous-utilisation de la main-d’œuvre progresse continuellement depuis janvier 2021 et se rapproche désormais de son niveau qui prévalait avant la pandémie .

Le taux de participation des jeunes à la baisse

Malgré des progrès notables au chapitre du taux chômage qui a reculé de 0,3 point de pourcentage pour s’établir à son niveau le plus faible enregistré depuis le début de la pandémie (5,8 %), l’emploi déçoit avec un léger recul de 11 000 emplois (-0,2 %). Ces résultats s’expliquent notamment par un recul de l’activité sur le marché du travail pour tous les groupes d’âge, et encore plus particulièrement pour les personnes de 15 à 24 ans (-1,4 point de recul du taux d’activité en un mois).

L'emploi à temps partiel en retard

Pendant que les gains dans l’emploi à temps plein (+11 300) continuent de le rapprocher de son niveau prépandémique (99,6 %), l’emploi à temps partiel a reculé en août (-22 300) pour s’établir à 93,7 % du niveau de février 2020. À la lumière des données les plus récentes sur les postes vacants (juin 2021) qui semblent indiquer une accélération de la demande insatisfaite sur le marché du travail, une attention particulière sera portée à savoir si le déséquilibre entre l’offre et la demande va persister sur le marché du travail au Québec.

La qualité de l’emploi continue sa progression amorcée en février 2021

La croissance des salaires est en augmentation pour un deuxième mois consécutif, faisant suite à quelques mois de baisse en raison du retour en emploi des travailleurs plus faiblement rémunérés sur le marché du travail. Ainsi, la situation tend à vouloir se normaliser du côté de la croissance des salaires.

 

Source : Institut du Québec

Nouvelles associées

18 novembre

2021

Le CTAQ et ses membres

Un plan d’actions pour la main-d’oeuvre

18 novembre

2021

Le CTAQ et ses membres

Nouveau PDG chez Olymel

18 novembre

2021

Le CTAQ et ses membres

Novo SST : webinaire gratuit sur l’adoption du PL59

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.