Logo CTAQ
Logo CTAQ

Les dépenses en immobilisations corporelles non résidentielles prévues pour 2022 devraient être en hausse dans 16 des 17 régions administratives du Québec par rapport à 2021. C'est ce qui ressort, entre autres, du bulletin Investissements privés et publics, Québec et ses régions diffusé aujourd'hui par l'Institut de la statistique du Québec.

Que sont les dépenses en immobilisations corporelles non résidentielles ou investissements?

Ce sont des dépenses faites pour l'acquisition d'actifs durables neufs qui procurent un avantage économique à son propriétaire. Elles sont divisées entre les immobilisations corporelles (bâtiment, travaux de génie, matériel et outillage), incorporelles (logiciel, recherche et développement, prospection pétrolière, gazière et minérale, etc.) et financières (actions, obligations, prêts, créances, etc.). Elles excluent l'achat de terrains, de constructions déjà existantes, de matériel ou d'outillage d'occasion (à moins qu'ils n'aient été importés).

Fortes hausses anticipées dans plusieurs régions du Québec

En 2022, sept régions administratives afficheraient des taux de croissance annuels supérieurs à celui de l'ensemble du Québec pour ce qui est de leurs dépenses en immobilisations corporelles non résidentielles : le Nord-du-Québec (+ 38,4 %), la Chaudière-Appalaches (+ 26,2 %), la Capitale-Nationale (+ 22,4 %), l'Estrie (+ 19,3 %), l'Outaouais (+ 14,7 %), l'Abitibi-Témiscamingue (+ 12,7 %) et le Centre-du-Québec (+ 12,2 %).

Hausse des investissements étrangers et canadiens

Au Québec, les entreprises privées contrôlées majoritairement par des intérêts étrangers prévoient des dépenses en immobilisations corporelles non résidentielles de près de 5,0 G$ en 2022, soit une hausse de 3,2 % par rapport à 2021. Cette croissance proviendrait notamment des régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Capitale-Nationale. Sept autres régions connaîtraient également des hausses de leurs dépenses et, à l'opposé, cinq régions afficheraient des baisses. La plus forte décroissance se situerait dans la région des Laurentides (- 38,2 %).

Toujours en 2022, les dépenses en immobilisations corporelles non résidentielles prévues par les entreprises privées sous contrôle canadien (celles du Québec incluses) sont de 20,6 G$, soit une hausse de 9,8 %. Ces dépenses augmenteraient de 40,7 % en Abitibi-Témiscamingue et de 20,8 % en Estrie.

Consultez plusieurs autres données sur les investissements pour l'ensemble du Québec, les régions administratives et les régions métropolitaines de recensement (RMR) dans le site Web de l'Institut.

 

Source : Institut de la statistique du Québec

Nouvelles associées

01 décembre

2022

01 décembre

2022

01 décembre

2022

Le CTAQ et ses membres

Soutenir la croissance et la productivité de Fruit d’Or

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.