Logo CTAQ
Logo CTAQ

Concernant la gestion des demandes dans le cadre du Programme pilote d’immigration permanente des travailleurs de la transformation alimentaire pour la période 2021-2022, le ministère de l’immigration (MIFI) a annoncé : 

  • Que le nombre maximum de demandes de sélection à titre permanent que la ministre recevra dans le cadre du Programme pilote d’immigration permanente des travailleurs de la transformation alimentaire pour la période 2021-2022 soit fixé à 600 (au lieu de 550)
  • Que la période de réception des demandes débute le 3 novembre 2021 et se termine à la première des dates suivantes : le 31 octobre 2022 ou la date à laquelle le nombre maximum de demandes aura été reçu
  • Que la présente décision prenne effet le 1er novembre 2021 et cesse d’avoir effet le 1er janvier 2023.

Le pilote agroalimentaire, qui a ouvert ses portes en mai 2020, devait accueillir 2 750 travailleurs migrants par an sur trois ans pour les 3 programmes pilotes, mais le ministère de l'Immigration affirme n'avoir reçu qu'un total de 343 demandes complètes au 31 août de cette année.

Le programme vise à combler les pénuries de main-d'œuvre de longue date dans les industries à temps plein et à longueur d'année, telles que la transformation de la viande, la culture des champignons et la production en serre. Les travailleurs étrangers temporaires (TET) qui sont venus au Canada pour travailler dans ces industries pourraient être parrainés par leurs employeurs pour la résidence permanente, pourvu qu'ils remplissent certains critères.

Le programme était particulièrement demandé dans les usines de transformation de la viande, qui font face à des plafonds sur le nombre de TET pouvant travailler dans les installations. Les plafonds sont de 10 % ou 20 % de la main-d'œuvre, selon l'utilisation historique par l'usine du programme TET. Si un travailleur est accepté dans le programme pilote agroalimentaire et mis sur la voie de la résidence permanente, il est retiré du plafond d'une usine et cette entreprise peut alors recruter un autre TET.

Les groupes industriels affirment que la faible participation au programme est due à la lenteur du traitement par le gouvernement de la première vague de demandes et aux exigences éducatives du programme.

Nouvelles associées

18 novembre

2021

18 novembre

2021

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.