Logo CTAQ
Logo CTAQ

Un gouvernement minoritaire dirigera le Canada. Que se passera-t-il dans les prochaines semaines ?

La transition entre les deux mandats d’un gouvernement libéral devrait se faire assez facilement. Le fonctionnement du gouvernement devrait reprendre étant donné que le premier ministre et son caucus connaissent leurs rôles respectifs.

Le statut de gouvernement minoritaire aura une incidence sur le contenu du discours du Trône, la mise à jour sur l'état de l'économie attendue pour la fin novembre ainsi que sur le programme législatif.

Rappelons qu’un gouvernement minoritaire doit obtenir le soutien de certains autres partis pour obtenir un vote de confiance de la part de la Chambre lors du discours du Trône. Chaque projet de loi devra probablement faire l’objet d’un accord entre le gouvernement minoritaire et une des oppositions officielles afin d’assurer l’adoption des projets de lois. En cas d’absence d’un accord, le gouvernement peut être défait sur la base d’un vote de confiance.

Selon nos coutumes parlementaires, lorsqu'un gouvernement perd un vote crucial, comme un vote sur le budget, il demande habituellement à la gouverneure générale de dissoudre le Parlement et de déclencher des élections. La gouverneure générale, Julie Payette, pourra alors acquiescer à cette demande ou demander à un autre parti ou à une coalition de gouverner.

La composition du Cabinet est la prochaine priorité du gouvernement nouvellement élu et est généralement le reflet des résultats électoraux dans les différentes régions du pays. Le statut minoritaire de ce nouveau gouvernement rendra la situation plus difficile puisqu’il s’agit en général d’assurer une représentation équitable de chaque région. 

Au niveau des services gouvernementaux essentiels, leur prestation n’est pas affectée pendant cette période.

Ajoutons, en terminant, que M. Trudeau a annoncé en point de presse le 23 octobre qu’il n’a pas l’intention de former une quelconque coalition « formelle ou informelle » avec les partis d’opposition, alors qu'il devra apprendre à naviguer avec un gouvernement minoritaire à la Chambre des communes.

Le prochain cabinet sera paritaire, a-t-il promis, et assermenté le 20 novembre.

 

En terminant, soulignons la ré-élection des personnes suivantes :

Marie-Claude Bibeau - ministre Agroalimentaire Canada

Ginette Petitpas-Taylor - ministre Santé Canada

Dominic Leblanc - ministre Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur

Chrystia Freeland - ministre Affaires mondiales Canada

Bill Morneau - ministre des Finances

Navdeep Singh Bains - ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique

Nouvelles associées

28 novembre

2019

21 novembre

2019

Le CTAQ et ses membres

Un gouvernement de la continuité

21 novembre

2019

Le CTAQ et ses membres

Mission économique du Québec à Hannover Messe 2020

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.