Logo CTAQ
Logo CTAQ

Le 2e anniversaire de la légalisation du cannabis n’a pas donné lieu à des célébrations dignes des files d’attente qui s’étaient créées le 17 octobre 2018, lors de la première journée de la légalisation du cannabis au Canada.

Pourtant, le marché a généralement bien réagi, et particulièrement au Québec. En effet, la Société québécoise du cannabis (SQDC) voit ses revenus et ses parts de marché augmenter régulièrement. La SQDC disposera de près de 70 succursales au Québec d’ici la fin 2021. Et la société d’état se targue même d’avoir ravi, en moins de 2 ans, plus de 30 % du marché illicite.

Cependant, il y a un écueil majeur : la réglementation québécoise, extrêmement restrictive concernant les produits comestibles infusés au cannabis, n’a pas permis le déploiement d’un éventail de produits comestibles qui pourrait satisfaire à la demande des consommateurs.

« D’un côté, on veut encadrer le marché du cannabis pour contrôler l’offre de produits. De l’autre, on interdit la vente de produits comestibles et on renvoie du même coup ces consommateurs sur le marché noir » souligne Mélissa Thibeault, Présidente du CQCC.

Le CQCC rencontrera la haute direction de la SQDC pour discuter des enjeux propres à la commercialisation des produits comestibles et des boissons infusés au cannabis.

Personne ressource
Personne contact

CHRISTIAN BAZINET

Vice-président, Affaires corporatives

Nouvelles associées

26 novembre

2020

Le CTAQ et ses membres

Impact des élections américaines

26 novembre

2020

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.