Logo CTAQ
Logo CTAQ

MONTRÉAL, le 18 févr. 2020 /CNW/ - Les détaillants et les fabricants de produits alimentaires et de boissons du Québec partagent une profonde préoccupation quant à l'impact lié aux blocages actuels de voies ferrées sur nos entreprises, nos employés et, surtout, notre capacité à fournir les produits alimentaires et les biens de consommation essentiels aux Québécois et Canadiens. Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) et le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) s'associent pour insister sur la gravité des conséquences si les blocages de voies ferrées persistent.

Même si nous appuyons le droit de manifester pacifiquement, nous croyons fermement à la primauté du droit et au fait que lorsque des injonctions sont imposées, elles doivent être respectées et, le cas échéant, appliquées par les autorités publiques. Nous demandons à tous les ordres de gouvernement concernés de prendre les mesures nécessaires pour relancer le transport ferroviaire de marchandises, afin que nous puissions remplir notre rôle essentiel, celui de fournir à la population les produits alimentaires et autres produits dont ils ont besoin quotidiennement.

Nous constatons avec frustration que nos deux secteurs ne sont pas impliqués directement dans le dossier de la Coastal GasLink ; pourtant les manifestations visent le système de transport de nos industries qui sont présentes dans pratiquement toutes les communautés du Québec et du Canada et qui, collectivement, emploient près de 2,4 millions de Canadiens dont 600 000 au Québec.

Les blocages prolongés entraîneront des pénuries sur les étagères, empêcheront les consommateurs de se procurer les produits alimentaires et produits ménagers nécessaires, et entraîneront la détérioration des aliments frais et d'autres produits périssables, affectant ainsi le secteur agricole et agroalimentaire du pays, notamment.

Il ne s'agit pas uniquement d'un problème d'approvisionnement alimentaire. Parmi les produits touchés figurent des articles comme les produits d'hygiène personnelle, les préparations pour nourrissons, les alarmes d'incendie et les produits de nettoyage utilisés contre la propagation de la grippe et d'autres maladies infectieuses.

Nous estimons que si les grands centres urbains ressentent ces effets, ceux-ci se feront particulièrement sentir dans les petites communautés, car les blocages de voies ferrées exercent une pression supplémentaire sur les autres modes de livraison, en particulier le camionnage) à un moment où il a déjà du mal à répondre à la demande.

Si les blocages perdurent, il y aura des conséquences sur les heures de travail et les emplois, puisque les processus de fabrication seront paralysés par la pénurie d'intrants et l'absence de moyen de distribution du produit fini. De même, les détaillants ne pourront poursuivre leurs activités s'ils n'ont pas les marchandises en vente sur les rayons ou disponibles en ligne.

Nous reconnaissons les convictions profondes des personnes qui ont participé aux manifestations, mais nous leur demandons de tenir compte des conséquences des pénuries alimentaires et d'autres biens pour leurs concitoyens. Du côté des autorités publiques, nous reconnaissons aussi la primauté des préoccupations relatives à la santé et à la sécurité, toutefois, nous souhaitons rappeler non seulement les conséquences économiques évidentes, mais aussi les implications pour la santé et la sécurité de l'interruption de nos propres activités.

Personne ressource
Personne contact

SÉBASTIEN NADEAU

Contact médias
Directeur, Marketing et opérations

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.