Logo CTAQ
Logo CTAQ

Le gouvernement du Québec a émis les considérations suivantes pour un retour au travail devancé pour les travailleurs essentiels (hors milieux de soins) en isolement dans un contexte de rupture de services.

Ces informations sont destinées aux secteurs professionnels hors milieux de soins qui offrent des services essentiels et qui sont dans une situation de rupture de services réelle ou appréhendée dans un contexte d’autogestion des cas et des contacts et des éclosions. L’industrie agroalimentaire a été désignée comme service essentiel.

Le retour devancé de travailleurs doit se faire de façon à minimiser les risques de transmission aux autres travailleurs et à la clientèle desservie. 

Les informations suivantes ont été élaborées dans un contexte de transmission communautaire importante du variant Omicron. Vu l’évolution rapide des connaissances, les recommandations ci-dessous sont appelées à changer.

Voici certains critères pouvant guider le retour au travail d'un ou de plusieurs travailleurs en isolement.

  • Le travailleur occupe un poste critique, impossible à remplacer, et son absence présente un risque important pour la santé et la sécurité de la population en cas de rupture de services dans la communauté
  • La rupture de services doit être réelle ou appréhendée et avoir un impact néfaste pour les communautés desservies ou pour d’autres services critiques d’une chaîne de services
  • Le retour devancé d'un travailleur en isolement sur le lieu du travail doit être une situation de dernier recours

Étape de priorisation du retour des travailleurs en isolement

Note supplémentaire : en date du 4 janvier 2022, le gouvernement du Québec a annoncé que seules les personnes doublement vaccinées et asymptomatiques pourront s’isoler pendant 5 jours plutôt que 10 si leurs symptômes s’atténuent et qu’elles ne font pas de fièvre pendant au moins 24 heures. 

Si ces conditions ne peuvent être respectées, l’isolement doit être de 10 jours comme auparavant.

1er groupe à considérer : contacts asymptomatiques de cas 

  • Étape 1a : retour après 5 jours d’isolement complétés (jour 6 après le dernier contact avec le cas), avec un résultat négatif de test de dépistage la journée du retour, des travailleurs ayant reçu 3 doses de vaccin depuis au moins 7 jours ou ceux ayant fait la COVID-19 depuis le 1er décembre 2021. 
  • Étape 1b : retour après 5 jours d’isolement complétés (jour 6 après le dernier contact avec le cas), avec un résultat négatif de test de dépistage la journée du retour, de tous les autres travailleurs, sans égard au statut vaccinal ou au fait d’avoir eu la COVID-19 avant décembre 2021. 
  • Étape 2 : retour après 3 jours d’isolement complétés (jour 4 après le dernier contact avec le cas), avec la réalisation d’un test de dépistage aux jours 4 et 5 et 6 des travailleurs ayant reçu 3 doses de vaccin depuis au moins 7 jours ou ceux ayant fait la COVID-19 depuis le 1er décembre 2021.

2e groupe à considérer : cas asymptomatiques

  • Étape 3 : retour avant la fin de la période d’isolement des cas asymptomatiques, en commençant par les travailleurs qui sont en isolement depuis 9 jours (après résultat positif) et en terminant par ceux qui sont en isolement depuis 5 jours. Ne pas ramener ceux qui sont en isolement depuis moins de 5 jours
  • Étape 4 : si la rupture d’un service essentiel est toujours réelle ou appréhendée et que l’employeur envisage le retour des cas symptomatiques, celui-ci doit contacter son équipe régionale de santé publique en santé au travail afin d’obtenir des recommandations.

Les mesures ci-dessous sont recommandées afin de réduire le risque de transmission en minimisant les contacts entre le travailleur qui retourne au travail et les personnes qu’elle est susceptible de rencontrer à son travail : 

  • Effectuer une autosurveillance des symptômes et exclure du milieu le travailleur symptomatique
  • Isoler le travailleur dans une pièce qui lui est dédiée, si ses fonctions permettent qu’il n’ait aucun contact avec d’autres personnes 
  • Favoriser le travail à l’extérieur 
  • Bien ventiler les locaux 
  • Restreindre les interactions avec les autres personnes uniquement à celles essentielles à la tâche
  • Minimiser le nombre et la durée des interactions avec les autres travailleurs et clients
  • Maximiser la distanciation physique (au moins deux mètres) lors des interactions
  • Exiger le port du masque de qualité en tout temps par tous les travailleurs 
  • Informer les autres travailleurs de la présence d’un contact ou d’un cas à risque dans l’établissement 
  • S’assurer que le travailleur prenne ses repas et ses pauses seul dans une pièce fermée et bien ventilée ou isolée des autres travailleurs
  • Le travailleur doit être affecté à une seule installation et ne doit pas être transféré dans plusieurs départements.

IMPORTANT : Dans la mesure du possible, tenter de garder le nom de ce travailleur confidentiel. Si son identité doit être dévoilée, celui-ci devra consentir au dévoilement de son statut de contact. Si des mesures particulières doivent être mises en place et que le travailleur refuse de dévoiler son statut, le retour précoce au travail ne devrait pas être autorisé.

Source : INSPQ (Travailleurs essentiels (hors milieux de soins) en isolement : considérations pour un retour au travail devancé dans un contexte de rupture de services, 31 décembre 2021, version 1.1 

Calendrier pour la 3e dose

Tous les travailleurs des abattoirs peuvent, s’ils le désirent, prendre rendez-vous dès maintenant pour obtenir une 3e dose du vaccin. Une preuve d'emploi sera demandée sur place (3e dose). 

Pour la population générale, le calendrier de vaccination ci-après permettra que, d’ici le 21 janvier, toute la population du Québec soit vaccinée.

  • 4 janvier : 55 ans et plus
  • 6 janvier : 50 ans et plus
  • 10 janvier : 45 ans et plus
  • 12 janvier : 40 ans et plus
  • 14 janvier : 35 ans et plus
  • 17 janvier : 30 ans et plus
  • 19 janvier : 25 ans et plus
  • 21 janvier : 18 ans et plus

 

Documents de référence :

Retour au travail des travailleurs essentiels en isolement

Portrait des mesures en vigueur au Québec

Pour consulter les mises à jour du gouvernement du Québec sur la COVID-19, veuillez suivre le lien suivant

Nouvelles associées

20 janvier

2022

Le CTAQ et ses membres

Un maillon durement fragilisé

20 janvier

2022

20 janvier

2022

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.