Logo CTAQ
Logo CTAQ

Organisé conjointement par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), l'Union des municipalités du Québec (UMQ), la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et RECYC-QUÉBEC, un webinaire portant sur l'ambitieuse réforme du système de collecte sélective québécois s'est tenu récemment en présence de plus de 500 acteurs du milieu municipal.

Lors de son intervention, le ministre Benoit Charette a souligné le rôle majeur du milieu municipal en matière de collecte sélective, mais aussi de protection de l'environnement. 

Les acteurs municipaux seront parties prenantes de la future Stratégie de réduction et de gestion responsable des plastiques au Québec, qui fera l'objet de consultations à l'automne 2021. 

Rappelons que, dans le nouveau système de collecte sélective, la modernisation se fera suivant l'approche de responsabilité élargie des producteurs (REP). Les entreprises deviendront alors responsables des contenants, emballages, imprimés et journaux (CEIJ) qu'elles mettront en marché et ce, jusqu'à la fin de leur vie utile. Le ministre a réitéré l'importance de la participation du milieu municipal à l'élaboration de cette modernisation. Les différentes mesures de la réforme entreront en vigueur graduellement d'ici le 1er janvier 2025. 

De nombreux gestes ont été posés, et d'autres à venir, pour la gestion des matières résiduelles :

  • investissement de 100 M$ sur 5 ans, annoncé en 2019, en matière de récupération et de recyclage des matières résiduelles, et plus particulièrement l’élargissement de la consigne à tous les contenants de boissons prêtes à boire de 100 millilitres à 2 litres, qu'ils soient en plastique, en verre ou en métal
  • injection de plus de 30,5 M$ pour soutenir la réforme du système de collecte sélective
  • mises sur pied de cinq nouveaux programmes de soutien pour les centres de tri et les autres acteurs de la collecte
  • 1,2 G$ sur 10 ans pour la Stratégie de valorisation de la matière organique afin de
    • recycler ou valoriser 70 % de la matière organique d'ici 2030
    • collecter la matière organique chez tous les citoyens du Québec d'ici 2025
    • gérer ces matières dans toutes les industries, commerces et institutions
    • réduire de 270 000 tonnes équivalent CO2 (t éq. CO2) par année les émissions de GES à l'horizon 2030
  • 14,32 M$ pour optimiser le réseau des écocentres au Québec et augmenter le nombre d'écocentres sur le territoire québécois et améliorer leur accessibilité.

Concernant les sites d'enfouissement, le travail se poursuit actuellement vers l'objectif ultime d'éliminer l'enfouissement et d'arriver à la cible « zéro déchet ». Une enquête avec audience publique du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) est d'ailleurs en cours concernant les enjeux de l'élimination des déchets au Québec. Le BAPE se penchera sur les questions d'acceptabilité sociale, sur les méthodes et la capacité d'élimination de ces résidus pour les 20 prochaines années et, pour s'en inspirer, sur les technologies innovantes utilisées ailleurs dans le monde.

Le CTAQ effectue une veille constante sur les enjeux croisés de la consigne et de la modernisation de la collecte sélective. 

Nouvelles associées

29 avril

2021

Environnement et développement durable

Gaspillage alimentaire : Recommandations de la ville de Montréal adoptées

29 avril

2021

Environnement et développement durable

Flirt Drinks à la rescousse des invendus

29 avril

2021

Environnement et développement durable

Lassonde : 25 % de plastique recyclé pour ses formats individuels

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.