Logo CTAQ
Logo CTAQ

2018 s’est montrée très active et les prochaines semaines s’annoncent tout aussi mouvementées. Principalement mobilisée par un changement de gouvernement, l’arrivée de nouveaux joueurs aura aussi un impact significatif sur l’ensemble de l’industrie de la transformation alimentaire dans les années à venir.

Kombucha

Le rythme de croissance de l’industrie du kombucha est impressionnant au Québec.  De quelques productions artisanales, la demande des consommateurs a fait bondir le nombre d’entreprises dans ce secteur. Toutefois, de nombreux enjeux guettent ce secteur en plein essor. Le CTAQ a proposé de réunir les principaux représentants de l’industrie afin d’évaluer leurs besoins et travailler de concert au sein de ce nouveau regroupement.

Cannabis

Depuis longtemps, la question de la recherche de nouveaux marchés a été associée, avec raison, aux ententes de commerce international. Avec l’arrivée du cannabis récréatif sur les tablettes de la Société québécoise du cannabis (SQDC) et la volonté du gouvernement canadien d’introduire d’ici un an des produits alimentaires à base de cannabis, plusieurs entreprises de transformation alimentaire voient un énorme potentiel de développement. Cet engouement n’est pas que passager. Pour assurer la cohérence du message et coordonner les actions de l’industrie, le CTAQ a mis sur pied un comité de travail pour s’occuper principalement des défis qu’auront à faire face les entreprises de transformation alimentaire dans l’intégration du cannabis comme ingrédient pour les marchés médicaux et récréatifs. L’encadrement réglementaire, l’accélération de l’obtention de permis de recherche pour le développement de nouveaux produits, le nouveau cadre réglementaire et la sécurité du public sont les principaux éléments qui seront abordés lors des réunions du comité en vue de la préparation des représentations qui auront lieu lors des consultations fédérales sur le sujet d’ici janvier prochain.

Communication gouvernementale

Le 27 novembre marquera le retour des travaux parlementaires à l’Assemblée nationale. C’est à ce moment que le premier ministre fera part de ses orientations pour le présent mandat et qu’il réaffirmera les priorités qu’il s’était données lors de la campagne électorale.

Au niveau économique, M. Legault a demandé à ses ministres, lors de leur assermentation, de “mettre leurs compétences aux services de l’économie du Québec pour enrichir tous les Québécois dans toutes les régions du Québec.” Rappelons que le premier ministre a identifié la transformation alimentaire comme un secteur porteur de l’économie du Québec dans sa plateforme électorale.

Une autre priorité que nous anticipons est la baisse du seuil d’immigration au Québec afin de capitaliser sur l’intégration. Dans un contexte de rareté de main-d’oeuvre, le CTAQ s’attend à être un acteur principal de cette orientation en mettant à profit l’intelligence, l’expérience et  les initiatives de nos entreprises pour aider le gouvernement à atteindre ses objectifs. Nous croyons que le gouvernement gagnera à solliciter davantage l’expertise des entreprises de transformation alimentaire puisqu’elles représentent un atout important quant à leur taille, leur présence sur l’ensemble du territoire québécois et leur diversité.

Autres priorités de M. Legault sont l’augmentation de l’âge de consommation du cannabis récréatif à 21 ans, la concrétisation de sa promesse des maternelles 4 ans d’ici la fin du mandat et la mise en œuvre du plan qui consiste à détecter de façon précoce les difficultés d’apprentissage. En santé, le premier ministre veut une discussion urgente avec les médecins de famille afin que les patients aient accès plus rapidement à des services en clinique et en CLSC. Un projet de réforme électorale devrait également faire partie de l’agenda gouvernemental.

Les ministres de l’Emploi, des Finances et de l’Économie seront également sollicités et auront un impact significatif sur l’agenda du présent gouvernement.

Le CTAQ en action

Dans la foulée de l’élection du 1er octobre dernier, le CTAQ a contacté tous les députés de l’Assemblée nationale pour leur faire part de son intérêt à travailler avec eux pour valoriser, soutenir et développer le secteur de la transformation alimentaire comme créateur de valeur pour la société québécoise.

Plusieurs demandes de rencontres ont également été faites et des représentations auprès des cabinets tributaires de nos dossiers ont été effectuées, notamment auprès des bureaux politiques du ministre du MAPAQ, de l’Économie, des Finances, du Conseil du trésor, de la Santé et du premier ministre. La composition des cabinets n’ayant pas été complétée, plusieurs ont répondu favorablement à nos demandes sans toutefois préciser de date.

La poursuite de la politique bioalimentaire, la mise sur pied du secrétariat dédié à cette politique, la main-d’oeuvre, l’innovation, le financement et le développement de nouveaux marchés sont dans le collimateur du CTAQ. Les dossiers de nos associations sectorielles seront défendus avec la même passion qui nous anime depuis toujours.

Ça bouge au CTAQ et nous comptons sur vous, les transformateurs, pour alimenter nos discussions, prises de position et surtout pour nous partager votre vision !

Personne ressource
Personne contact

SYLVIE CLOUTIER

Présidente-directrice générale

Nouvelles associées

15 novembre

2018

Le CTAQ et ses membres

Nouveau comité TI

15 novembre

2018

Le CTAQ et ses membres

De l’action pour les micro-distillateurs