Logo CTAQ
Logo CTAQ

La transformation alimentaire représente ainsi un maillon incontournable dans l’atteinte des objectifs gouvernementaux en matière d’autonomie alimentaire. L’industrie fait néanmoins face à deux enjeux principaux : une pénurie de main-d’œuvre et l’intensification de la concurrence. 

Le manque important de main-d’œuvre au Québec dans le secteur de la transformation alimentaire compromet d’une part l’utilisation efficiente des installations des entreprises, et d’autre part, la capacité de ces dernières à saisir des occasions de marché. Afin de pallier ce problème, les entreprises doivent accroître la productivité de leur main-d’œuvre.

La compétitivité de l’industrie est également tributaire de la capacité des entreprises à vendre leurs produits sur les marchés. De plus en plus, l’accès aux grandes chaînes et distributeurs nécessite le respect de standards de qualité et de salubrité des aliments élevés pour préserver la confiance des consommateurs. L’établissement de ces standards requiert une expertise spécialisée et d’importants investissements. 

Le programme Transformation alimentaire : robotisation et systèmes de qualité vise à accélérer les investissements en automatisation et en robotisation qui contribuent à assurer la compétitivité de l’industrie québécoise ainsi que son attractivité auprès de la main-d’œuvre. Il a également comme objectif de soutenir l’implantation de systèmes de gestion de la qualité, en vue d’appuyer les entreprises dans le développement de leurs marchés. 

Un nouvel appel à projets est en cours actuellement et se terminera le 8 décembre 2022.

Volet 2 : Accroître les investissements en transformation alimentaire pour remédier au manque de ​main-d’œuvre et augmenter la compétitivité des entreprises

​Sous-volet 2.1 - Automatisation et robotisation de procédés / Objectif spécifique : Accroître la productivité de la main-d’œuvre des entreprises par l’automatisation et la robotisation de procédés.​​

Projets admissibles

Les projets suivants qui présentent un gain de productivité de la main-d’œuvre, démontré par un diagnostic, et qui concernent des activités de transformation alimentaire ou d’autres activités reconnues par le Ministère sont admissibles :​

  • l’automatisation ou la robotisation d’un procédé;
  • le développement ou l’implantation de nouveaux procédés et de nouvelles technologies;
  • l’amélioration d’un procédé automatisé ou robotisé;
  • l’implantation ou la bonification d’un progiciel de gestion intégré;
  • l’automatisation de la traçabilité;
  • le développement d’une nouvelle chaîne de production.​

Sous-volet 2.2 - Systèmes de gestion de la qualité et de la salubrité des aliments​ / Objectif spécifique : Favoriser l’implantation et l’adaptation de systèmes de gestion de la qualité et de la salubrité des aliments ainsi que de certification biologique.​​

Projets admissibles

Les projets suivants qui concernent des activités de transformation alimentaire ou d'autres activités reconnues par le Ministère sont admissibles :​

  • l’implantation d’un système de gestion de la qualité et de la salubrité des aliments de base qui incorpore les bonnes pratiques de fabrication;
  • l’implantation d’un plan de contrôle préventif;
  • l’implantation d’un système de gestion de la qualité et de la salubrité des aliments reconnus menant à sa certification ou à sa reconnaissance tel que :
    • le Hazard Analysis Critical Control Point (HACCP), ainsi que tout autre référentiel basé sur le HACCP ou reconnu par le Ministère qui répond à l’objectif spécifique de ce sous-volet;
    • ​les référentiels reconnus par l’Initiative mondiale de la sécurité alimentaire (Global Food Safety Initiative);
  • l’adaptation d’un système de gestion de la qualité et de la salubrité, afin de maintenir une certification, à la suite de :
    • nouvelles exigences établies par les organismes gouvernementaux (à l’échelle nationale et internationale), modifications ou nouvelles versions de référentiels (Codex, SQF, BRC, etc.) ou les organisations reconnues ayant des exigences particulières liées à la salubrité (les grandes chaînes de supermarchés, les organismes privés);
    • ​modifications majeures des installations (aménagement dans un nouveau local, travaux d’agrandissement, ajout d’une nouvelle ligne de production, intégration de nouveaux équipements dans le processus de transformation nécessitant une mise à jour de la documentation);
  • l’implantation ou l​’adaptation d’un système de certification biologique.

Nouvelles associées

01 décembre

2022

17 novembre

2022

Qualité et salubrité

Journée annuelle sur l’antibiosurveillance

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.