Logo CTAQ
Logo CTAQ

Beaucoup de choses ont changé au cours des dernières semaines. La crise de la COVID-19 a tout chamboulé, de notre bien-être personnel à la gestion de notre environnement de tous les jours. Nous savons maintenant que les plans de contingences que certaines entreprises avaient bâtis n’étaient nettement pas prévus pour une telle situation... et le contexte commercial dans lequel nous atterrirons à la fin de la pandémie peut être très différent de ce qu'il était avant le début de la crise. 

Nous nous posons tous la même question : à quoi ressemblera le monde de demain ? Nous sommes devant une page blanche et l’histoire s’écrit au fur et à mesure de la réalisation de nos actions.

Alors que la pandémie secoue l'économie mondiale et perturbe notre façon de vivre, de travailler et de gérer notre environnement et nos affaires, nos gouvernements se démènent pour répondre aux besoins immédiats. Les aides annoncées sont multiples et nous n’en connaissons pas encore les retombées à long terme ni les bénéfices concrets. Nous savons par contre que l’impact de cette crise sur nos finances publiques et notre économie se fera sentir pour plusieurs générations à venir. Et afin d'appréhender avec réalisme les années qui viennent, il ne faut pas s’attendre à ce que les mesures d’urgence, annoncées en rafale, règlent tout et surtout qu’elles se poursuivent au même rythme dans le temps.

Il faut se prendre en main et se préparer pour « la suite », pour la reprise graduelle des activités.  Un grand principe semble encore tenir la route :  une vision claire est particulièrement importante lors d'une crise aussi globale et intransigeante que celle-ci. 

Les plans et stratégies d’affaires, qui se basaient sur un déploiement prévu en trois à cinq ans dans un environnement « normal », peuvent vraisemblablement devoir se concrétiser en quelques semaines, ou au mieux en quelques mois ! Certaines des hypothèses fondamentales qui sous-tendent nos modèles d’affaires actuels peuvent ou pourraient être perturbées, sinon bouleversées. Certains de vos fournisseurs ou de vos clients, peuvent avoir mis la clé sous la porte et des millions de consommateurs sont désormais sans emploi. Les chaînes d'approvisionnement mondiales sont, quant à elles, fragilisées.  

Les habitudes de consommation ont déjà changé et l’économie mondiale est en transition, en transformation. Les tendances tels le télétravail, les rencontres virtuelles, les achats en ligne, l’achat local ou la consommation de médias numériques, sont subitement devenues réalité pour chaque tranche de la population.  Il est devenu farfelu d’essayer de prédire les prochaines tendances.  Nous sommes devant l’inconnu.

Il y a plus d’une semaine, le CTAQ a lancé un sondage. Les résultats préliminaires nous permettent déjà de mieux cerner les enjeux de l’industrie ainsi que les préoccupations de ses acteurs et les pistes de solution. Cela m’a permis notamment de comprendre que les entrepreneurs sont déjà prêts à passer à autre chose, à planifier leur sortie de crise. Les messages d’espoir « ça va bien aller » ont bien été reçus, mais à cette étape de la crise, ils ne suffisent plus.  

Des résultats préliminaires examinés concernant l’impact de la COVID-19 sur les entreprises se dégagent, tels que l’augmentation des coûts nets d’opérations pour plusieurs entrepreneurs en raison notamment de la distanciation sociale, la hausse des coûts des intrants, le haut taux d'absentéisme, la diminution ou l’arrêt de production pour plusieurs fabricants de produits destinés au secteur des HRI, les programmes d’aide des gouvernements non-adaptés aux besoins de l’industrie alimentaire, pour ne nommer que ceux-ci.

Ce qui ressort clairement de ce sondage est qu’il faut se préparer maintenant à l'après-crise. Personne n’a de boule de cristal, ni la « recette secrète ».  Il faut maintenir le cap sur sa vision à long terme et sur ce que nous aspirons à devenir. Cela contribuera à façonner une réflexion claire dès maintenant et à développer un plan efficace pour se positionner dans ce nouvel environnement. C’est le modèle que nous adoptons au CTAQ en cette période de turbulence.

En terminant, je profite de l’occasion pour remercier l’ensemble des entrepreneurs, travailleurs, contributeurs, collaborateurs et partenaires de tous les maillons de la chaîne alimentaire, de la terre à la table.  Plus que jamais, nous avons vu une industrie de la transformation alimentaire dynamique et résiliente que nous sommes très fiers, au CTAQ, de servir et de supporter.  Surtout, n’hésitez pas à nous contacter au besoin.

 

Sylvie

Nouvelles associées

28 octobre

2020

14 octobre

2020

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.