Logo CTAQ
Logo CTAQ

2020 a débuté avec l’intensité d’un raz-de-marée !  Qu’on parle de coronavirus ou des blocus des voies ferrées, ceux-ci laisseront des traces et auront possiblement des impacts, financiers et autres, tout au long de l’année. Les annonces liées à l’élargissement de la consigne et à la réforme de la collecte sélective viennent davantage brouiller les cartes pour l’industrie, et la pénurie de main-d’oeuvre au Québec est pire que jamais avec 4 % des emplois qui ne trouvent pas preneurs ! 

Le CTAQ demeure vigilant sur l’ensemble des dossiers et enjeux. Voilà à quoi sert votre association !  À faire des veilles, à suivre, à comprendre et à vulgariser des enjeux. À vous informer de l’évolution de ceux-ci et des impacts sur vos entreprises et finalement, à promouvoir ou à défendre vos intérêts. Nous sommes là aussi pour vous appuyer dans votre quotidien d’entrepreneur en transformation d’aliments et de boissons.

Après 19 jours de blocus ferroviaire, les autorités ontariennes ont démantelé la barricade située près de Belleville, qui était le principal frein au transport est-ouest/ouest-est des marchandises. Nous ne savons pas pour l’instant qu’elles seront les répercussions de ce blocus, et si, ou quand, le transport ferroviaire reprendra normalement. En effet, la reprise du service ferroviaire ne signifie pas nécessairement la reprise immédiate du retard accumulé pour plusieurs entreprises.

Les entreprises de transformation alimentaire québécoises sont durement touchées par cette crise. On parle de pénuries de matières premières et d’intrants alimentaires, de propane, de contenants et d’emballages, et d’entrepôts qui débordent ne pouvant exporter les produits vers d’autres marchés. L’alternative que représente le camionnage est plus coûteuse et ne permet pas de déplacer autant de marchandises que le train mais aura certainement permis de combler certains manques. On s’attend tout de même à des répercussions sur les prix des produits alimentaires dans les mois à venir.  Reste à voir si les gouvernements compenseront les entreprises les plus durement touchées par cette crise. Nous envisageons d’effectuer des suivis serrés dans les semaines et mois à venir.

En ce qui concerne le coronavirus, même si la propagation de l’épidémie semble s’être calmée en Chine, d’autres pays et régions - plus de 44 en date du 27 février, ont décrété des quarantaines dans certaines de leurs régions pour éviter une plus grande propagation de la maladie. L’économie mondiale ressentira sans aucun doute les effets de ce virus. Selon le Fonds monétaire international, la croissance économique mondiale devrait être amputée de 0,1 point en 2020. Le ralentissement de l’activité industrielle chinoise et les retards de livraisons auront des impacts dans de nombreux pays et pour de nombreux secteurs.  L’importation d’ingrédients alimentaires, de certains produits de commodité ou encore de contenants et d’emballages en provenance de Chine pourrait être impactée par cette crise. La même dynamique concernant vos exportations ne manquera pas d’arriver. On peut s’attendre maintenant à ce que d’autres pays touchés par le coronavirus aient à prendre des décisions qui auront des répercussions sur les importations et les exportations alimentaires. Il est important que vos entreprises aient leur plan de contingence à jour. Nous vous informerons de l’évolution de ce dossier.

Je ne m’attarderai pas ici sur l’enjeu de la modernisation de la collecte sélective et de la consigne puisque nous vous présentons une analyse détaillée dans cette infolettre.  L’échéancier serré pour la réalisation de cette modernisation, imposé par le gouvernement, monopolisera des ressources importantes dans la prochaine année. Au moment d’écrire ces lignes, tout est possible. Et en même temps, tout est à revoir. On parle presque de faire table rase. L’important sera de contrôler, de minimiser les coûts et les impacts de ces réformes pour les secteurs touchés pour les payeurs de la collecte sélective. Le CTAQ sera un acteur de tous les instants dans ces réformes et sera appelé, au nom de ses membres, à proposer des pistes de solution et des actions.

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec est devenu, au fil des années, indéniablement le plus important regroupement de transformateurs alimentaires au Québec.  578 membres en 2019, un record de tous les temps. Les entrepreneurs voient l’importance de se regrouper afin d’avoir une masse critique pour régler les enjeux majeurs et faire avancer des dossiers. Le CTAQ développe une série d’outils qui seront déployés cette année et nous bonifions nos services, formations et événements afin de mieux répondre aux besoins de nos membres et de l’industrie. 

Nous sommes à l’écoute de nos membres.  Nous sommes à votre écoute. Faites-nous part de vos enjeux, et de vos buts. Nous réitérons et vous avisons qu’il y a beaucoup de ‘bruit’ sur le terrain. Plusieurs organisations se positionnent comme les meilleurs défenseurs de l'industrie alimentaire, ou se positionnent carrément comme des substituts au CTAQ, ce qui n’est pas le cas... Parmi les nombreuses publications ou invitations à des activités et événements que vous recevez chaque jour, recherchez toujours le logo du CTAQ qui est gage de qualité et de professionnalisme !

Le CTAQ est VOTRE association. Le CTAQ, c’est VOUS.

 

Sylvie,

Nouvelles associées

18 novembre

2020

12 novembre

2020

Le CTAQ et ses membres

TELUS Agriculture est maintenant lancé

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

Le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ) utilise les fichiers témoins sur l'ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l'utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.